Quels sont les principes de base de l’alimentation vivante ?


L’alimentation vivante consiste à consommer les aliments sans les chauffer, de façon crue, ou en les déshydratant à basse température, c’est-à-dire en dessous de 45°C. Ainsi consommés, les aliments préservent toute leur vitalité, car dès qu'ils sont "travaillés", ils perdent de leur pouvoir nutritif et ils alourdissent bien plus nos organismes. Les pâtes, le pain, les pizzas, les gâteaux etc. sont des aliments "morts" qui ont perdu toute vie, et de facto ralentissent la vie de nos cellules (surtout les céréales raffinés, les fromages, les charcuteries). A l’inverse les aliments crus (surtout les fruits fraîchement cueillis gorgés de soleil tel que la nature nous les offre, ou les graines germées) émettent un fort magnétisme ; ils génèrent la vie et entretiennent ainsi le bien-être des cellules de nos organismes. Ils sont alors considérés comme "vivants", d’où la dénomination "alimentation vivante".

Au-delà de 45°C donc la cuisson détruit les précieuses vitamines et enzymes présentes dans les végétaux et en plus elle modifie la structure moléculaire des minéraux, les ramenant à leur forme inerte. En moyenne la cuisson élimine 100% des enzymes et des phytonutriments, 75 % des vitamines et 50% des minéraux. Les aliments crus regorgent en effet d’enzymes et certaines pratiques connues en crusine, comme la fermentation et la germination, cherchent même à multiplier et à conserver cette puissance enzymatique ! Ces deux techniques augmentent d’ailleurs la biodisponibilité des nutriments… les vitamines se multiplient, les acides aminées se simplifient et ils sont alors mieux assimilés par l’organisme.

 

En choisissant de ne pas cuire nos aliments nous conservons également une grande quantité d’eau, d’oxygène et de chlorophylle dans nos repas, ce qui contribue à une meilleure régénération et oxygénation des muscles et du cerveau et à une meilleure élimination des déchets. De plus les végétaux et les fruits sont riches en fibres et contiennent beaucoup de sels minéraux alcalins ce qui permet de maintenir un appareil digestif sain et de rétablir un bon équilibre acido-basique, évitant ainsi la déminéralisation et le vieillissement prématuré de l’organisme.

 

Il est important de noter également qu’en chauffant à outrance les "macronutriments" (terme regroupant les sucres, les graisses et les protéines), les hydrates de carbone deviennent habituellement des carcinogènes (ce qui signifie "causant le cancer"...). En fait bien souvent la cuisson génère littéralement des centaines de toxines. En excluant les aliments cuits, frits etc., nous faisons aussi le choix de ne pas consommer de produits raffinés ou transformés et nous préférons les légumes et fruits frais, les oléagineux et les graines, (de préférence biologiques ou encore mieux biodynamiques).

Enfin et surtout cette alimentation qui se veut végétalienne consiste à ne pas consommer de produits animaux : viande, poisson, produits laitiers, et à y aller vraiment mollo sur le miel  (les abeilles sont éreintées, menacées et en voie d'extinction !) Le paradigme du besoin des protéines animales est chose du passé. Nous sommes aujourd’hui à même de comprendre que consommer une grande variété de végétaux assure un apport de tous les acides aminés essentiels à la construction de protéines complètes.

L’approche de cette alimentation n’est pas une diète ou un régime ni un dogme alimentaire. Il s’agit d’un style de vie (cela peut même devenir un acte politique révolutionnaire…), d’un niveau de conscience plus élevé (je deviens mon propre nutritionniste et en plus je participe au bien-être global planétaire !!) et d’un art de vivre (la crusine est si créative et sensorielle…). Nous retrouvons en grande partie grâce à cette alimentation une santé optimale et aussi une profonde joie de vivre. Le but n’étant pas forcément de devenir à 100 % crudivore (c’est d’ailleurs très difficile à respecter…) mais à en faire l’expérience sur une période ou à adopter une alimentation crue à 70% par exemple…

Et chose extraordinaire la plupart du temps, en y allant étapes par étapes, le corps reconnaît ce qui est bon pour lui, le superflu s’évanouit et la Vie renaît en nous ! Et on comprend alors que le plus compliqué n’est pas de changer sa façon de manger, mais d’arriver à gérer toute cette nouvelle énergie, haha !

L'alimentation vivante et végane, la voie royale vers plus d'Amour sur Terre ?
L'alimentation vivante et végane, la voie royale vers plus d'Amour sur Terre ?