Superaliment d'Amérique du Sud : les graines d'Urucum


L’urucum (Bixa orellana), également appelé roucou ou rocouyer, est un arbuste originaire des régions d’Amérique tropicale qui se trouve au Brésil, en Bolivie et au Nicaragua. Il est désormais aussi cultivé dans d’autres régions tropicales ou subtropicales du monde (Amérique centrale, Afrique, Asie...). Le fruit en forme de cœur, devient brun rougeâtre à maturité et est couvert de poils raides, un peu comme une châtaigne. À pleine maturité, la coque se fend et laisse apparaître de nombreuses graines rouges sombres à l’intérieur. Ce sont ces graines qui disposent du pouvoir colorant. Les indiens d’Amazonie l’utilisaient traditionnellement en l’appliquant sur la peau afin de se protéger du soleil, des moustiques et des mauvais esprits, d’où le qualificatif de « Peaux rouges » dont on les a affublés

 

Ses usages alimentaires et cosmétiques

Pour réaliser sa propre huile d’urucum, voici une recette facile à préparer : Dans un flacon, mélangez environ 200ml d’huile végétale (d’olive pour un usage alimentaire et d’abricot pour un usage cosmétique) avec environ 1 cuillère à soupe de graines d’urucum. Secouez vigoureusement et laissez reposer 3 à 7 jours dans le noir. Puis filtrez la préparation et conservez dans une bouteille hermétique. En crusine, cette huile colorée agrémente vos plats d’une jolie couleur rouge orangée et les aromatise discrètement. En termes de saveur, lorsque les graines sont utilisées à petite dose, leur goût n’est pas discernable. En revanche, lorsqu’elles sont utilisées en plus grande quantité, leur goût est légèrement poivré avec une note de noix de muscade et d’amertume.

(A noter que le roucou est utilisé dans l’agroalimentaire comme colorant, dont le code européen est E160b, et contribue à la coloration naturelle de produits industriels comme les sauces, les confitures, les potages, ou encore les bonbons et chocolats. Économique, il constitue une alternative au safran.)

Et en usage sur la peau du visage et du corps, l'huile d'urucum est un excellent agent hydratant émollient et antibactérien, qui prévient le vieillissement cutané et prépare la peau au soleil.

Les nombreuses vertus de l’urucum

En raison de sa richesse en bêta-carotène (de 300 à 500 fois plus que dans la carotte) et en provitamine A, l’urucum a des propriétés fantastiques pour la préparation de la peau au soleil. Pris en interne, ou en externe c’est une mine de bixine, une molécule qui est reconnue comme un agent protecteur contre les rayons ultraviolets. De plus l’urucum stimule la production de mélanine par l’organisme et donc contribue à activer le bronzage. L’urucum est également riche en oligo-éléments : en sélénium, mais aussi en zinc, cuivre et magnésium.