Les plantains

Les Plantains, de la famille des plantaginacées, sont des plantes herbacées, présentent dans toutes les régions européennes, ainsi que dans l’Ouest de l’Asie et le Nord de l’Afrique. Il existe quelques 250 espèces de plantain dans le monde. Le nom est formé du latin planta, désignant « le dessous du pied » et du suffixe ago signifiant « ressemblance ». Il a donné plantago nom de genre « Plantain » dont toutes les espèces aiment les terrains piétinés.

Les espèces de plantains se différentient par la forme du limbe des feuilles et par la forme de l’inflorescence :

 

-       Ovale et de grande taille, et épi cylindrique : Plantago major (Grand Plantain)

-       Elliptique et pubescent, et épi cylindrique : Plantago media (Plantain moyen)

-       Lancéolé et pointu, et épis ovoïde ou globuleux : Plantago lanceolata (Plantain lancéolé)

 

Les feuilles et les racines des différentes espèces de plantain sont des plantes calmantes et adoucissantes utilisées tant en interne qu'en usage externe. Tout bon marcheur sait que les feuilles fraiches frictionnées sur la peau calment les piqures d’insectes et d’ortie.

 

Sur un plan thérapeutique, on utilise principalement le plantain majeur et lancéolé. La médecine populaire emploie le plantain dans les affections oculaires : conjonctivites, blépharites en bains ; en gargarisme dans les trachéites et les pharyngites et en cataplasme dans le traitement des affections respiratoires, de la toux et dans les manifestations allergiques. D'ailleurs, les feuilles de plantain, utilisées fraîches et écrasées entre les doigts, pour en extraire le suc, sont connues pour apaiser les désagréments causés par les piqûres de moustiques, d'abeilles ou d'orties.

 

Toutes les parties de la plante produisent des mucilages aux propriétés adoucissantes et émollientes. Les feuilles de plantain lancéolé contiennent également des tanins, des flavonoïdes, des acides phénols, des iridoïdes (actéoside, catalpol) et des alcaloides (noscapine). La découverte récente de certains de ces principes actifs, confirme l'usage traditionnel des plantains comme cicatrisant, anti-inflammatoire et antimicrobien.

 

A usage alimentaire, on peut consommer les jeunes feuilles de plantain en salade et en potage, ainsi qu’en infusion (laisser infuser pendant 10min environ un gramme et demi de feuilles dans une tasse d’eau, à raison de 3 tasses par jour en dehors des repas). A usage externe, en cas de petites plaies, on peut aussi réaliser des compresses d’extrait aqueux préparés à froid à partir de 50g de feuilles fraiches que l’on aura recouvertes d’eau au préalable et laisser macérer pendant 6 à 12 heures.