Le pissenlit

Le pissenlit (Taraxacum officinalis), de la famille des Astéracées, est une plante hépatique car elle stimule la production de bile et nous aide ainsi à mieux digérer, nettoyer et éliminer. Le pissenlit assiste notre foie à se débarrasser efficacement du surplus d’hormones, notamment des xéno-oestrogènes. À la fois tonique du système urinaire et reminéralisant, il soutient les reins et constitue un diurétique sécuritaire. Grâce à l’inuline qu’il contient, il régularise la glycémie et le cholestérol.

 

Chacun a soufflé sur le capitule floral, bien après la floraison, propulsant dans l’air les minuscules graines plumeuses surmontées d’un petit parachute. C’est une plante typique des prairies humides et des bords de chemins. On peut manger ses feuilles en salade (riches en vitamine C et plus délicieuses au printemps mais comestibles toute l’année), boire ses racines en tisane (laisser infuser pendant 10min 1 cuillère à soupe de racines dans de l’eau bouillante et voire 2 tasses par jour) et en teinture (extrait) pour une action plus ciblée.

 

 

 

Attention à ne pas confondre avec la piloselle et le tussilage, qui sont deux plantes herbacées dont les fleurs s’apparentent fortement à celles du pissenlit mais dont les feuilles sont nettement différentes... (elles n’ont pas la forme caractéristique de « dents de lion » que possède le pissenlit !